Le blog du Groupe Communiste Républicain Citoyen et Apparentés du Conseil Départemental du Nord

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Communiqué de presse

Fil des billets - Fil des commentaires

SEVELNORD DOIT VIVRE ! Communiqué de presse du Groupe Communiste – Front de Gauche

La situation est grave pour l’industrie française, et notamment pour le secteur automobile. La situation de Sevelnord d’Hordain soulève les plus vives inquiétudes et ce depuis qu’un document ait été intercepté par les syndicats où la direction y annonçait le risque de fermeture des sites d’Hordain et d’Aulnay- sous- Bois. A quoi s’est ajoutée l’annonce d’un nouveau plan d’économie par le groupe PSA avec la suppression de 6800 postes en Europe dont 800 en France. Si ces incertitudes devaient se concrétiser, l’emploi de 2800 salariés sera concerné à Hordain, auxquels s’ajouteraient les entreprises sous- traitantes, soit 10 000 emplois affectés. Un véritable drame économique et social se profile aux conséquences désastreuses pour l’avenir de milliers de familles du Valenciennois et de la région.

Le 29 octobre dernier, à Hordain, à l’initiative de la CAPH, présidée par Alain Bocquet s'est tenue une réunion publique consacrée à l'avenir de Sevelnord. Elle a réuni 700 personnes : citoyens, salariés, syndicats, partenaires industriels, élus territoriaux, tous décidés à se mobiliser pour engager la défense du site de Sevelnord.

A cette occasion un Comité de vigilance, d'initiative et d'action, a été créé afin de fédérer toutes les énergies, dans le respect de l'identité de chacun. La première action décidée a été de soutenir la manifestation du 19 novembre prochain organisée par les syndicats à Valenciennes.

Le 19 novembre prochain le Groupe Communiste Front de Gauche sera présent aux côtés des salariés. Il appelle la population à se rassembler dans sa large diversité auprès des salariés afin d’exiger que PSA apporte des réponses claires et que le Gouvernement prenne toutes ses responsabilités au regard des fonds publics attribués à ce constructeur.

La menace de ce nouveau drame humain et social intervient à quelques mois d’échéances électorales nationales. Les débats qui les animent doivent reprendre les enjeux essentiels pour notre pays. Parmi ceux-ci la lutte contre les délocalisations, pour la défense de l’emploi et la réindustrialisation sont majeurs. Les propositions faites par le Front de Gauche :

• en interdisant les licenciements dans les entreprises réalisant des bénéfices ;

• en renforçant la présence de l’Etat dans le capital d’entreprises stratégiques comme l’automobile ;

• en sollicitant l’avis des représentants du personnel pour les décisions stratégiques ;

• en remettant en cause l’Europe du capitalisme financier, répondent à ces enjeux.

La Gauche obtient la majorité absolue au Sénat : une victoire!

Par voie de presse, le Groupe Communiste- Front de Gauche exprime sa satisfaction à l'issue des élections sénatoriales...

Lire la suite...

Le Groupe Communiste Front de Gauche exige que le transport inter urbain soit au cœur des préoccupations du Conseil Général

Ce lundi 19 septembre la Commission Permanente du Conseil Général avait à délibérer sur 191 dossiers.

Parmi ceux-ci 2 dossiers ayant trait au transport ont attiré l'attention de notre groupe.
Le premier concernait la réalisation d’une enquête Origine ? Destination sur les périmètres de transport interurbain.

Pour le groupe communiste Front de Gauche, cette enquête était trop restrictive puisqu'elle ne s’intéressait qu’au public fréquentant déjà les lignes. Nous avons donc demandé que l’ensemble de la population des périmètres interurbains soit concerné par cette enquête.

Le second dossier était quant à lui relatif à la modification de la grille tarifaire, de la refonte du droit au transport et de l’instauration d’une tarification sociale.

Le Groupe Communiste Frontr de Gauche a fait part de ses inquiétudes quant à une possible remise en cause de la gratuité des transports des collégiens d’une part, et ce au regard des politiques des transports voulues par certains élus de L.M.C.U. avec la fin de la gratuité des transports pour les lycéens, et d’autre part après la remise en cause dans certains départements de cette gratuité pour les collégiens (Seine Maritime, Isère, Aube, Val d’Oise).

Dans les débats les réponses apportées par le Président du Conseil Général et le Vice – Président chargé des transports ont permis de voter ces délibérations.

Les élus du groupe Communiste Front de gauche resteront néanmoins vigilants.

L'Union Européenne remet en cause le financement du Programme Européen d'Aide aux Plus Démunis

Les élus du Groupe Communiste – Front de Gauche au Conseil général du Nord dénoncent la remise en cause du financement du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD).

Lire la suite...

Communiqué de presse des élus du Groupe Communiste- Front de Gauche membres du Conseil d'Administration du SDIS 59

La Commission européenne prépare pour l’automne 2011 une révision de la directive européenne sur le temps de travail. Celle-ci aura des répercussions sur l’organisation des secours dans notre pays et sur l’activité bénévole des sapeurs-pompiers volontaires.

Ainsi, selon ce nouveau statut, un repos compensateur de onze heures entre deux séquences d’activité professionnelle leur serait dorénavant imposé.

De plus, leurs vacations seraient remplacées par le versement d’un salaire.
Si les orientations de cette directive se confirmaient, l’Union européenne viendrait donc remettre en cause le service d’incendie et de secours français, qui fait que la protection des personnes et des biens est assurée à la fois par des sapeurs-pompiers professionnels et par des sapeurs-pompiers volontaires ; les sapeurs-pompiers volontaires opérant essentiellement en milieu rural.

Lire la suite...

page 2 de 2 -