Pour ce qui est des nouvelles règles de financement relatifs aux opérations sur les voiries départementales relevant du bloc communal, nous voulons réaffirmer notre opposition à toute contribution des communes et notamment des communes rurales pour des opérations d'aménagement sur le réseau départemental; En particulier pour les travaux de mise en sécurité.

Pour ce qui est de la politique transport, nous avons bien noté le caractère transitoire de l'année et du budget 2017 de par les effets de la mise en œuvre de la loi NOTRe qui vise au transfert depuis le 1er janvier de la compétence des transports interurbains et au 1er septembre prochain de celle des Transports scolaires.

Nous prenons acte aussi du résultat favorable pour le Conseil départemental dans Le Bras de fer engagé avec la Région s'agissant du montant de l'indemnité de compensation pour charge transférée et fixée à 77 M€ alors que la Région réclamait 91 M€. Toutefois il n'en reste pas moins que cette compétence essentielle pour l'organisation de notre territoire et pour répondre au besoins des habitants en matière de mobilité mérite mieux que des comptes d'apothicaires ! Et si la bataille de chiffres est importante pour les finances de nos collectivités respectives, elle reste relativement secondaire au regard des enjeux posés. C'est pourquoi nous demandons fortement que ce transfert de compétence fasse l'objet préalablement d'une réflexion commune et multi partenariale. Notamment dans le cadre du Syndicat Mixe Intermodal Régional des Transports, le SMIRT, qui est de notre point de vue l'outil approprié et au sein duquel toutes les parties prenantes du transport Régional s'y retrouvent.

De ce point de vue nous restons toujours sur notre faim pour ce qui est de l'audition devant notre institution du Conseil Régional. Et plus particulièrement de son Vice Président en charge des Transports sur ses orientations et sa politique dans ce domaine de la mobilité en général et des transports collectifs en particulier.

Le maillage du territoire Départemental en matière de transport et particulièrement des zones rurales ainsi que le transport des collégiens doit continuer de retenir notre attention et pouvoir compter sur notre action. Je vous remercie de votre attention.