Permettez-moi de vous donner un exemple : lors d’une intervention conjointe avec le Maire et les parents auprès de l’Education nationale pour sauver la classe unique et par conséquent l’école d’un village de mon canton. L’administration m’annonce que ce village, Wavrechain sous Faulx, n’est pas considéré en territoire rural ! Comment faire entendre un tel discours aux habitants quand ils n’ont pas de ligne de bus desservant leur village, pas de trottoir ou de piste cyclable pour accéder à la ville d’à côté, pas de Poste et maintenant le risque de perdre l’école (qui fort heureusement bénéficie d’un sursis d’un an) ? Comment alors signer une charte de l’école rurale qui ne détermine que 3 zones rurales dans notre département ! Il faut se mettre d’accord sur ce dont on parle ! Certes, une zone rurale dans le Département du Nord n’a pas les mêmes caractéristiques que celle d’un autre département, mais les problématiques sont identiques.

Le Département doit avoir une politique différenciée qui prend en compte les spécificités et les difficultés des secteurs ruraux. Dans le cadre de l’aménagement du territoire, si nous pouvons nous féliciter de l’augmentation de l’enveloppe destinée aux Villages et Bourgs, ce rééquilibrage n’est pas encore suffisant et la formule « appel à projets » pénalise les actions des communes rurales. En cette matière, les besoins sont immenses et le soutien financier est indispensable pour maintenir et développer l’investissement sur les territoires source de contrat pour les entreprises locales et pourvoyeur d’emploi.

Les territoires ruraux doivent également bénéficier, sous l'impulsion du Département, d'un traitement différencié en matière d'aménagement du territoire, de voirie, d'accompagnement technique ou de couverture internet essentielle au développement économique et au maintien des populations.

La délégation ruralité avec son budget identifié a généré sur les territoires l’espoir d’une prise en compte des spécificités du monde rural.

Nous reconnaissons l’action du Vice-Président. Mais pour toutes les raisons évoquées, nous pensons que cette délégation doit bénéficier des moyens nécessaires pour mener à bien une véritable et ambitieuse politique ruralité concrète, efficace et répondant aux besoins territoriaux et humains.

Merci de votre attention.