Pour des économies infimes à l’échelle du budget départemental, vous allez provoquer une onde de choc énorme dans beaucoup de territoires où la culture est vecteur de lien social, d’ouverture, d’épanouissement personnel, de vitalité citoyenne et même de développement économique.

Un rapport de décembre 2013 de l’Inspection Générale des Finances et de l’Inspection Générale des Affaires culturelles sur « L’apport de la culture à l’économie en France » chiffre le poids économique de ce secteur dans notre pays : « la culture contribue pour 3,2 % à la richesse nationale et emploi 670 000 personnes ». Le Ministère de la Culture et de la Communication totalise en 2015 plus de 265 000 associations et 160 000 entreprises culturelles. Quelle belle preuve de diversité ! Quelle richesse en termes d’offre culturelle !

Notre Groupe s’oppose donc à votre choix d’asphyxier des associations dans lesquelles des salariés et des bénévoles s’investissent toute l’année malgré des budgets tendus. Les acteurs publics se doivent de respecter l’engagement de ces personnes. Et nous parlons bien de « respect », ce qui est totalement absent d’une délibération mettant en péril certaines structures ou certains évènements à seulement quelques semaines de leurs programmations, alors qu’il n’est plus possible de faire machine arrière. Faire des déclarations fracassantes dans la presse sur la situation « catastrophique » du Département n’excuse pas la brutalité de telles décisions.

Pour beaucoup de ces structures, la diminution du soutien départemental viendra s’ajouter à une baisse des participations de l’Etat et des autres collectivités. Que croyez-vous donc obtenir à force d’austérité, à part la mort de tout dynamisme culturel dans des pans entiers du territoire ?

Notre Groupe vous demande de surseoir à cette décision, afin que soient envisagées d’autres solutions.

A défaut, il votera contre cette délibération, convaincu que la culture n’est pas seulement une compétence partagée, mais avant tout une responsabilité partagée, surtout dans un Département marqué par des dérives identitaires particulièrement inquiétantes.