- Considérant l'importance sociale et d'insertion de ce type de contrats pour obtenir à terme un emploi durable, - Considérant l'impact sur le fonctionnement de nombreuses associations notamment à but social et d'insertion, - Considérant les transferts de charges de l'Etat sur les collectivités locales, - Considérant la brutalité de cette décision.

Le Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Apparentés demande :

- Que l'Etat revienne sur sa décision de suppression de contrats aidés, - Que l'Etat assure les conditions de pérennisation de ces emplois, dont le besoin et l’utilité ne sont plus à démontrer.