La plupart des revendications récurrentes montrent le malaise persistant des agents de toute la fonction publique : territoriale, hospitalière ou d’Etat.

Les conflits sociaux successifs sont liés à deux phénomènes : un manque de moyen et une mauvaise gestion, trop financière, trop abstraite et qui ne connait pas les réalités du terrain. Malgré les mobilisations, le gouvernement persiste, reste sourd et prétend vouloir préserver la fonction publique en la réformant ! Ridicule ! Chacun sait que le seul objectif est de baisser la part de la dépense publique dans le PIB de 3 points d’ici 2022 ! Et ce, quelles qu’en soient les conséquences pour les agents certes mais aussi et surtout pour les citoyens dont, et je cite : « l’accès aux droits « recule » du fait de services publics qui « s’éloignent » des usagers » (dixit le défenseur des droits Jacques Toubon en février 2017 !) !

Car, il est important de préciser que les Français expriment pourtant un attachement fort à la fonction publique et à la neutralité de son action.

Le groupe communiste, républicain et apparenté du Département du nord, attaché à un service public de qualité répondant aux besoins des citoyens souhaite ici apporter son soutien aux agents dans ce combat commun contre le démantèlement d’une fonction publique garante de l’intérêt général.

Merci de votre attention.