Deux volets étaient prometteurs : - Faire de Somain un laboratoire du fret ferroviaire par la mise en place d’une offre complémentaire aux offres actuelles (création d’une installation embranchée fer avec la zone d’activité, acquisition de l’ancien technicentre SNCF, aménagement d’un quai public) ; - Faire de Somain une vitrine du fret ferroviaire avec la création d’un hub ferroviaire sur l’artère Nord-Est avec des trains long et massifs. Aujourd’hui, la direction FRET SNCF affiche sa volonté de passer en force. Il est inacceptable que la direction d’une entreprise publique se permette une telle décision sans consultation des différents acteurs. Cette décision est d’autant plus inacceptable que Monsieur Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche écrivait que le projet de redynamisation est « emblématique ».

Faire du site de Somain une vitrine ferroviaire de l’emploi, de soutien à l’industrie existante et de l’aménagement du territoire va aussi dans le sens de la préservation de l’environnement, des économies d’énergie, de la réduction du CO2 et du développement durable affirmés lors de la COP 21.

Le Conseil Départemental du Nord, par cette motion, s’oppose au démantèlement programmé du site et demande avec force l’intervention du Président de la République pour la mise en œuvre du projet de redynamisation de la gare de triage de SOMAIN établi par l’ensemble des acteurs dans le consensus.