Bien-être, autonomie, insertion, mobilité, accès aux loisirs, à la culture, au sport sont autant de domaines de notre intervention volontariste.

Le logement tient dans ce cadre une place toute particulière.

En effet, la crise du logement a rendu plus difficile l’accès des jeunes à un logement autonome.

Les exigences des propriétaires paraissent toujours plus importantes en termes de garanties, de cautions et de ressources, alors que bon nombre de jeunes sont soumis à des contrats de travail précaires, qui fragilisent leurs ressources.

Si tant est qu’aujourd’hui, accéder à un logement autonome constitue bien souvent une véritable « galère » pour nos jeunes.

Le Département mène en la matière une politique volontariste et active auprès des jeunes de 18 à 25 ans afin de favoriser leur insertion dans la vie sociale, en les accompagnant dans l’hébergement en Foyers de Jeunes Travailleurs ainsi que par la mise en œuvre d’actions leur permettant d’accéder au logement.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées.

Elles ont pour particularité de prendre en compte les spécificités du public auxquelles elles s’adressent : manque de solvabilité, de pérennité des ressources, problèmes comportementaux dans certains cas.

Ces actions mettent en oeuvre par ailleurs des sessions d’information auprès des jeunes sur le territoire départemental.

Cette politique a donc pour objectifs :

- De favoriser l’accès aux Foyers de Jeunes Travailleurs pour les jeunes en difficulté à travers les conventions pluriannuelles d’objectifs qui lient le Département à ces structures dans le cadre des financements qui leur sont consacrés

- De favoriser l’émergence de projets d’hébergement innovants et modélisables pour des jeunes en voie d’insertion sociale et professionnelle

- Et enfin, de favoriser le soutien aux dispositifs locaux tendant à accueillir, à informer et à orienter les jeunes dans la recherche d’un logement adapté

13 actions sont financées à ce titre :

- 5 comités locaux pour le logement autonome des jeunes (CLLAJ) dont l’objet est à la fois d’accueillir, d’informer et d’orienter les jeunes rencontrant une problématique logement, mais également d’observer la demande de logements des 18-30 ans, et de susciter le partenariat local (mission locale, CAF, services du département etc…).

- 6 actions proposent un accompagnement social vers un logement autonome durable, tout en travaillant l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. 4 d’entre elles s’appuient sur une offre de logements adaptés intermédiaires.

- 1 action vise à offrir des solutions de logements locatives adaptées, pérennes et autonomes à des jeunes âgés de 18 à 25 ans et/ou de mères isolés bénéficiant d’un hébergement institutionnel.

- 1 atelier recherche logement.

En conclusion, l’objet de la présente délibération consiste à proposer une série de trois subventions au titre du renouvellement d’actions menées par deux associations : OSLO à Lille et le CLLIJ de Roubaix, pour un montant total de 107.000 euros.

Pour rappel, une première série de subventions avaient été proposées lors de la Commission Permanente du 24 septembre (9 subventions pour un total de 259 305 €).

Au total, et si vous approuvez cette délibération, 366 305 euros seront ainsi consacrés à cette politique en 2012.

En conclusion, et afin d’illustrer le challenge qui se pose aujourd’hui au niveau national et européen pour faire de la jeunesse une véritable priorité, je terminerai sur ces quelques mots de Jean Jaurès, extraits de son célèbre discours à la jeunesse : « le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ».