Monsieur le Président, Cher Collègue,

Suite à votre message téléphonique concernant ma désignation au bureau du Comité Régional de l’Habitat, il me semble utile de vous rappeler que dans cette instance qui intervient dans la répartition des crédits d’État pour le logement social, l’équité territoriale dont vous vous revendiquez a été si peu prise en compte en 2011 que, sur l’enveloppe destinée au Nord, plus de 68% des crédits ont été captés par la seule Lille Métropole Communauté Urbaine.

Pour la priorité donnée au rééquilibrage en faveur des secteurs ruraux et des périmètres hors des communautés d’agglomérations ayant compétence « aide à la pierre » que vous avez réaffirmée à plusieurs reprises, force est de constater que seuls 4,7 % des crédits leur ont été concédés. La distorsion est d’autant plus grande si l’on compare avec la répartition des crédits réalisée dans le Pas de Calais où le hors délégation mobilise 44,4% des crédits contre 55,6 %pour les EPCI ayant pris la compétence « aide à la pierre ».

Si je souhaite siéger au bureau du Comité Régional de l’Habitat, c’est pour y représenter les intérêts de l’ensemble du Département du Nord qui aujourd’hui ne sont pas pris en compte. Il s’agit pour moi de mener à bien les discussions nécessaires à une autre ventilation des crédits afin d’honorer les engagements qui sont les nôtres auprès des Nordistes et de répondre aux attentes formulées par l’ensemble des Conseillers Généraux lors de la session budgétaire de décembre.

Enfin, selon une logique de bon sens, il me semble légitime que ce soit le Vice Président en charge du Logement et de l’Habitat qui siège au titre du Conseil Général, la désignation de notre Collègue Didier MANIER paraissant plus pertinente au titre des bailleurs. Sans parler de conflit d’intérêt, il s’agirait là d’un affichage, simplement, plus cohérent.

Pour conclure permettez-moi de vous informer que je compte m’adresser à l’ensemble des membres du Comité pour défendre les axes de notre politique adoptée à l’unanimité lors de la session budgétaire et me réserve le droit d’intervenir publiquement sur ce sujet au regard de nos engagements et de l’égalité d’accès des Nordistes aux politiques d’accompagnement du droit au logement pour tous.

Sûr de l’intérêt que vous voudrez bien prêter à cette démarche, je vous prie, Monsieur le Président, Cher Collègue, d’accepter l’expression de mes salutations les plus sincères.

Charles BEAUCHAMP Vice- Président en charge du Logement et de l'Habitat